Wednesday, 3 May 2017

Je ne suis pas fou

Dans le cadre d'une quête pour le jeu de rôle 'Call of Cthulhu', voici un petit texte que mon personnage aurait écrit. Le contexte: 1920, ville de Arkham. 

*************


Je ne suis pas fou.

Ce n’était qu’un moment intensément lunatique. J’avais juste besoin de me déconnecter de la réalité pour être en mesure de rationaliser une partie de ce qui m’était arrivé.

Mes sombres aventures m’ont apprise que la réalité est fluctuante.

Je peux vous confirmer qu’il existe plusieurs vérités. Lorsque l’on se retrouve en face d’une version que l’on ne connait pas, c’est un choc. Chacun réagis différemment. Certains vont simplement repousser cette inconnu et continuer comme si rien ne c’était passé. Pour ceux et celles qui vont démontrer un intérêt, cette version va devenir une source créative ou destructive. De ce fait, tout le reste devient insignifiant.

J’ai découvert que l’exploration des ombres est un moyen infaillible pour perdre du poids. On se retrouve à ne plus avoir d’intérêt pour se nourrir. On perd le contact avec les activités de tous les jours. Notre attention se retrouve à être totalement investi pour essayer de comprendre ce que l’on découvre.

J’ai abandonné l’idée d’influencer les dormeurs et les insouciants. J’écris pour ceux et celles ayant une minime ouverture d’esprit.

Si vous n’avez pas d’intérêt pour les ombres, cesser votre lecture ici.

¥¥¥


À la limite de notre conscience se trouve des choses tapis dans l’ombre.

Heureusement, ne devient pas témoin qui le veut.

L’intérêt ne certifie pas le succès, mais aide beaucoup à l’atteindre.

Je voudrais humblement avouer que je n’avais pas l’intention d’y regarder. Je fais partie de ceux et celles qui sont devenu témoin sans vraiment chercher. Je n’avais jamais envisagé que la réalité pouvait être différente dans l’ombre.

Le tout débuta avec un voyage d’accompagnement vers le nouveau monde. Mon richissime ami Dr Edward Jones devait s’y rendre en relation avec son oncle Dan Dakota Jones qui venait de mourir. Il devait s’y rendre pour finaliser les papiers de successions. Un voyage que l’on envisageait comme était plaisant et rapide. Rien ne laissait envisager la suite des événements.

En Amérique, Joseph Sylverman, la personne ayant contacté le docteur Jones, nous attendait à la résidence de Dakota. Se présentant comme un ami du défunt, il nous raconta qu’il avait engagé celui-ci pour retrouve sa fille Anna.

Nous apprîmes qu’un individu amnésique avait aussi été retrouvé avec le corps de Dakota. Un russe du nom de Yuri Maslov. La situation pica la curiosité de mon ami Edward et nous poussa à vouloir en savoir plus sur ce qui c’était passée.

Yuri retrouva sa mémoire et nous raconta que Dakota et lui étaient en train d’investiguer la disparition de la fille de Sylverman. Suite à cette information, mon ami le Dr Jones décida de reprendre l’enquête de son oncle et découvrir ce qui lui était arrivé. Moi, je trouvai que l’aventure pourrait me donner de bonnes idées pour écrire une histoire.

Si seulement je n’avais pas été aussi affamé d’aventure, peut-être que j’aurais eu la présence d’esprit de ne pas m’impliquer dans cette histoire morbide.

Nous fîmes une fouille exhaustive de la maison de Dakota. Et c’est suite à la découverte d’une pièce secrète, que nous décidâmes d’aller voir le dernier endroit où il avait dirigé son enquête.

Horreur monstrueuse venu des profondeurs des abysses. Odeurs immondes et images affreuses.

Je suis désolé, je ne me sens pas assez fort pour continuer. Je dois m’arrêter d’écrire.



¥¥¥


Après un moment de repos, je reprends ma plume pour continuer.

Soyez patient avec moi. Ce petit texte n’est que le début.

J’aimerais écrire tout ce qui s’est passé. Mais je suis limité par ma capacité à décrire et comprendre ce que j’ai vécu.

Je sais que mon esprit va avoir modifié les événements. Mon esprit ne peut pas partager sans avoir accepté en premier. De ce fait, celui-ci va modifier la réalité pour me la rendre plus facile à accepter.

Je fais de mon mieux. Mes mots vont peut-être ouvrir des portes.

Des flashes et des sensations m’assailles. Je ne peux pas continuer à écrire.

Mon esprit est assailli d’informations que je ne suis pas en mesure d’accepter présentement. Je dois arrêter et me reposer.

Le Whisky, l’ingrédient qui me fait éteindre les images. C’est l’outil d’équilibre mental que moi et mes amis aventuriers ont choisi d’utiliser.

Dès que possible, je vais continuer à écrire.

¥¥¥




Je reprends la plume.

Je ne suis pas fou. C’est ce que je crois.

Comment puis-je me fier à d’autre pour évaluer mon niveau de folie. Ils n’ont pas vécu ce que j’ai vécu. Ils n’ont pas vu ce que j’ai vu.

Je ne suis pas fou.

Qu’est-ce que la folie?
Elle désigne des comportements jugés et qualifiés d’anormaux. En fait, la folie est reliée avec la condamnation de ce qui est différent.

Lorsque l’on possède des informations que d’autres non pas, on se retrouve à se faire juger sévèrement. Et le poids de la preuve nous écrase au point de se retrouver enfermé dans un asile.

Je ne suis pas fou.

J’ai peur.

Non, je n’ai pas peur, je suis terrorisé.
Je sais qu’il y a quelque chose dans le noir. Mon esprit a transformé ce que j’ai perçu. Mais je sais quand même qu’il y a quelque chose qui se cache et qui va s’en prendre à moi si je m’approche trop.

Je ne parle pas de la mort, mais de la damnation de me retrouver esclave d’un monde infernal.

La douce ignorance qui fait que l’on s’endort rapidement le soir. Elle est bien loin de moi cette belle demoiselle magique.

Il est trop tard, j’ai acquis des connaissances que je ne peux plus oublier. Mon cerveau est meurtri et ne pourra jamais revenir comme avant.

Même s’il ne m’est pas possible de parler de ce qui s’est passée, je ne peux pas l’oublier non plus.

Quand je parle de ce qui s’est passé avec mes compagnons d’aventure, la discussion est brève et sommaire. Je me suis rendu compte que l’on n’a pas tous les mêmes souvenirs. De ce fait, nous n’en parlons plus.

On garde quand même le désir de se retrouver et de partager notre passion pour le whiskey. Nous avons un lien puissant qui nous unis. Un lien ancré dans l’ombre.

Je le sens, ce qui se cache dans l’ombre veut m’y faire revenir.

Je dois prendre un moment de repos. Mon cerveau bouillonne de vision et j’aimerais mieux retrouver le doux abrutissement de l’alcool. Whiskey tu es ma médecine.

¥¥¥


Suis-je fou?

Il y a ces moments où je doute de ce que je pense avoir vécu. Je remets en question tout ce que j’ai comme souvenir. Est-ce que j’ai inventé ce qui se trouve dans ma mémoire? Est-ce que tout cela est pure imagination?

Est-ce que la folie se retrouve dans le cœur de ma mémoire?

À quoi puis-je me fier? Si mes souvenirs sont différents de ceux qui ont vécu les mêmes expériences que moi, est-ce que cela veut dire que j’ai créé ceux-ci?

Certain spécialiste de l’analyse du comportement ont parlé de l’interprétation de ce que l’on perçoit. Selon eux, nous percevons et interprétons en relation avec nos connaissances.

Comme chacun de nous possèdes des connaissances à un niveau différent, il est pratiquement impossible de percevoir la même chose. On pourrait même dire qu’il y a autant de différente réalité que de personnes ayant été témoin.

Je me dois de trouver un moyen d’immobiliser la réalité pour être en mesure de m’en servir comme preuve.

C’est en relation avec mon travail de journaliste que je me suis rendu compte que les photos pourraient servir d’immobilisation. De ce fait, je pourrais garder une preuve fixe de ce qui se passe. Cela pourrait devenir un outil puissant pour essayer d’expliquer.

¥¥¥
Silverman vient d’être contacté pour que notre petit groupe se charge d’enquêter sur la disparition de deux scientifiques en expédition archéologique.

Sans hésitation, nous allons partir vers une autre aventure. Une bonne dose de whiskey est prévue pour nous aider.

Je laisse ici ce texte en espérant qu’il aide quelqu’un d’autre à mieux comprendre ce qui se cache dans le noir.

Je suis désolé de ne pas pouvoir vous en dire plus. Je ne suis pas certain de ce que je sais. Je doute de mes souvenirs.

En espérant que mes aventures avec Mr Jones, Silverman et Maslov vont vous apporter quelque chose.

Jacob Finch

Doctor in English Literature from the University of Manchester

No comments:

Post a Comment